jeudi 1 février 2018

Bilan lectures du mois de Janvier



  • Mes lectures :

Ce mois-ci j'ai lu 13 livres, dont 3 relectures. Ce qui me fait 5020 pages au total :)


Mes lectures préférées du mois : 

Ce mois-ci j'ai adoré « Haut royaume, les 7 cités, tome 3 : le serment du skande » ainsi que « Heartless ».
J'ai été très touchée par « Journal d'un vampire en pyjama » et j'ai eu un gros coup de coeur pour « Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux » qui m'a bouleversée.
J'ai beaucoup aimé relire les 2 premiers tomes de « La communauté du sud» ainsi que le premier tome de « Harry Potter ».
J'ai également bien aimé
« Phobos tome 1 », « Phobos tome 2 » et « Phobos origines » même si je trouve quelques défauts à la saga.

Mes déceptions du mois :  


J'ai été déçue par « Madame connasse se lâche » qui est franchement inutile. C'est une compilation de panneaux que l'on trouve gratuitement sur Facebook, c'est tout.

 
Et du côté de la section enfant ? 

Concernant les lectures pour les enfants (premiers romans, albums, autocollants, livres sonores...etc) vous pouvez retrouver mes articles chaque mois en cliquant ici.



  • Mes lectures du mois en détail :   

Couverture Journal d'un vampire en pyjamaCouverture Les Rokesby, tome 1 : A cause de mlle BridgertonCouverture Madame connasse se lâche !Couverture Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux
Couverture Haut-royaume : Les sept cités, tome 2 : Le serment du SkandeCouverture Phobos, tome 1Couverture Phobos, tome 2Couverture Heartless
Couverture Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciersCouverture Phobos : OriginesCouverture La communauté du sud, tome 01 : Quand le danger rôdeCouverture Les étoiles de la fortune, tome 2 : Annika


dimanche 28 janvier 2018

L'ange de Marchmont hall

Couverture L'ange de Marchmont hall
L'ange de Marchmont hall
de Lucinda Riley
Editeur : Charleston
Broché : 539 pages

Trente ans ont passé depuis que Greta a quitté Marchmont Hall, une magnifique demeure nichée dans les collines du Monmouthshire. Lorsqu'elle y retourne pour Noël, sur l'invitation de son vieil ami David Marchmont, elle n'a aucun souvenir de la maison – le résultat de l'accident tragique qui a effacé de sa mémoire plus de vingt ans de sa vie.
Mais durant une promenade dans le parc enneigé, elle trébuche sur une tombe. L'inscription érodée lui indique qu'un petit garçon est enterré là. Cette découverte bouleversante allume une lumière dans les souvenirs de Greta, et va entraîner des réminiscences.
Avec l'aide de David, elle commence à reconstruire non seulement sa propre histoire, mais aussi celle de sa fille, Cheska…

  • Mon avis :
Décembre 1985, Marchmont Hall, Pays de Galles.
Greta souffre d'amnésie sélective depuis le traumatisme dont elle a été victime une vingtaine d'années plus tôt. David Marchmont est un ami qui prend soin d'elle, et cet hiver là, il décide de l'emmener à Marchmont Hall, en espérant que ces lieux familiers vont raviver sa mémoire. En faisant une balade sur le domaine, Greta tombe sur la sépulture d'un petit garçon. Cela lui cause un choc et réveille les souvenirs douloureux qu'elle avait enfouis.

L'intrigue nous emporte à la fois au moment où se déroule l'histoire (en décembre 1985) et à plusieurs moments du passé (dès octobre 1945). J'ai beaucoup aimé cette narration à plusieurs époques. C'est un roman où il se passe une foule d'évènements et où l'on suit plusieurs personnages. On n'a pas le temps de s'ennuyer et le tout est très addictif. Les destins des personnages principaux m'ont complètement fascinée.
J'ai adoré Greta, que j'ai trouvé très touchante. Elle a fait beaucoup de mauvais choix, mais justement, sa prise de conscience et son évoluion font d'elle un personnage intéressant et passionnant. Il en va de même pour David, qui est un homme dévoué, courageux et loyal durant toutes ces années.

Lucinda Riley réussi avec brio à nous tenir en haleine jusqu'au bout, en intégrant une partie "thriller" et psychologique à son roman. C'est un aspect de sa plume que je ne connaissais pas, étant donné que j'ai lu ses romans un peu plus "joyeux" (la saga « Les Sept Soeurs » par exemple).
J'ai vécu cette aventure à fond, comme si j'étais un petit animal (une petite souris? un petit insecte?) placé sur l'épaule des protagonistes. J'ai été émue, j'ai souri, et j'ai également ressenti de la colère envers certains évènements et personnages. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lucinda Riley nous livre un roman riche en émotions.

Pour conclure, avec « L'ange de Marchmont Hall », l'auteure nous propose une intrigue familiale terriblement prenante, à la fois belle et tragique. Lucina Riley m'a transportée à la fois à travers les lieux et à travers le temps, dans cette histoire profondément émouvante sur fond de secrets et drames familiaux. J'ai dévoré ces (presque) six-cent pages en un rien de temps.

Afficher l'image d'origine

mercredi 24 janvier 2018

Les Rokesby, tome 1 : A cause de mlle Bridgerton

Couverture Les Rokesby, tome 1 : A cause de mlle Bridgerton 
Les Rokesby, tome 1 : A cause de mlle Bridgerton
de Julia Quinn
Editeur : J'ai lu
Collection : Aventures et passions
Poche : 378 pages

Véritable garçon manqué, Sybilla Bridgerton a grandi avec les enfants du domaine voisin, consciente qu'un jour ou l'autre elle finirait par épouser un des fils Rokesby. Lequel ? Peu importe, ils sont tous charmants. Sauf George, l'aîné, ennuyeux comme la pluie. Cela tombe bien, car de son côté il la juge exaspérante. Or, suite à une série d'événements cocasses, elle se retrouve coincée sur un toit avec lui ! Cette situation rocambolesque va marquer le début d'une histoire que ni Sybilla ni George n'auraient imaginée dans leurs rêves les plus fous...

  • Mon avis :
Angleterre, 1779. Les Rokesby et les Bridgerton sont voisins et sont également amis depuis bon nombre d'années. Billie est très amie avec les trois plus jeunes Rokesby, avec qui elle a passé toute son enfance. Un lien indéfectible les uni, même s'ils se voient moins maintenant qu'ils ont grandi, à cause des obligations de chacun. George, un peu plus vieux qu'eux de quelques années, n'a pas souvent été leur compagnon de jeu. Pour tout dire, George et Billie ont tendance à se taper sur les nerfs l'un l'autre. Mais contre toute attente, nos deux héros se mettent à passer du temps ensemble et à s'apprécier.

Dès les premières pages, l'auteure m'a captivée. Cette scène sur le toit est une excellente ouverture et donne tout de suite le ton de cette romance de la fin du 18ème siècle : de l'humour et des personnages hauts en couleur. J'ai beaucoup aimé le premier tome de cette nouvelle saga. L'intrigue m'a plu, les événements qui pimentent la relation entre Billie et George sont intéressants et la galerie des protagonistes est plaisante à suivre.

Les deux personnages principaux nous offrent des joutes verbales délicieuses agrémentées de répliques piquantes bien senties. J'ai souvent souri à la lecture de ce roman ! J'ai aimé presque toutes les scènes où ils se retrouvent ensemble, mais certaines sont plus piquantes que d'autres. Je pense surtout à la partie de Pall Mall, où l'on suit avec délices les échanges entre Billie et George, mais également ceux entre Billie et Andrew qui sont les meilleurs amis du monde. Ces deux là ne cessent de se taquiner, leur relation fraternelle est vraiment chouette. J'espère qu'on retrouvera souvent le duo Billie/Andrew dans les prochains tomes de la saga.

J'ai adoré les relations qu'entretiennent les personnages, mais je les ai également beaucoup appréciés individuellement.
Billie est une jeune femme de 23 ans peu commune pour son époque. Elle est courageuse, déterminée et débrouillarde. En effet, elle aime porter des pantalons, dire ce qu'elle pense et aide son père à gérer son domaine étant donné que son frère et héritier de Aubrey Hall n'a que 15 ans. Billie est plutôt du genre sûre d'elle, mais peu à peu cette confiance en elle va se craqueler face à ses sentiments naissants pour George.
Quant à George Rokesby, il est âgé de 27 ans et est l'aîné de la fratrie. Il n'a pas pu s'engager dans l'armée comme ses deux frères, étant donné qu'il est l'héritier du titre de duc et du domaine de Crake House. C'est un vrai problème pour George, qui ne se sent pas vraiment à sa place. Au contact de Billie il va peu à peu prendre conscience que son rôle est important pour sa famille, quand bien même il n'est pas au front, ou en première ligne pour représenter et défendre sa patrie.

Pour conclure, Julia Quinn m'a convaincue avec le premier tome de cette nouvelle saga.  J'ai adoré les personnages principaux et j'ai eu le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture. L'humour est omniprésent et l'intrigue m'a beaucoup plu. Vivement la lecture du deuxième opus !

vendredi 19 janvier 2018

Lucky Harbor, tome 4 : Passionnément

Couverture Lucky Harbor, tome 04 : Passionnément
Lucky Harbor, tome 4 : Passionnément
de Jill Shalvis
Editeur : Milady
Poche : 471 pages

Et si on jouait au docteur ?
Mallory en a assez d’être la gentille petite infirmière dévouée. Elle rêve du grand frisson. Ty traîne dans les parages de Lucky Harbor, et pourrait bien exaucer son rêve le plus cher…
Le « beau gosse » de service n’est que de passage, ce qui convient parfaitement à Mallory. La jeune fille bien rangée laisse place à une séductrice délurée et réveille en lui des désirs inavouables. Pour la première fois de sa vie, Ty ne peut se résoudre à mettre les voiles. Depuis quand le hasard fait-il si bien les choses ? À Lucky Harbor, tous les espoirs sont permis…

  • Mon avis :
L'intrigue ne révolutionne pas le genre littéraire, mais elle est sympathique à suivre, au moins pendant la première moitié du roman. Ensuite, je me suis un peu ennuyée et j'ai trouvé que l'intrigue tournait un peu en rond. C'est dommage car j'ai adoré les deux personnages principaux.
Au niveau des personnages secondaires, après le trio formé par Chloé, Tara et Maddie dans les trois premiers tomes, nous assistons à la naissance d'un nouveau trio avec Mallory, Amy et Grace. Je dois dire que je préfère cette nouvelle équipe, “ les accros au chocolat ”. Il n'y a pas d'animosité entre elles et elles sont vraiment drôles.

« Lucky Harbor, tome 4 : Passionnément » est un roman plein d'humour. En effet, le duo formé par Mallory et Ty est plaisant à suivre, notamment parce qu'ils ont chacun beaucoup de répartie et nous offrent des scènes cocasses et des joutes verbales très drôles. 
Mallory est infirmière aux urgences. Elle est compatissante, drôle, chaleureuse, attentionnée et elle a du cran. J'ai adoré ce personnage, c'est une jeune femme qu'on adorerait tous avoir pour amie.
Quant à Ty, sur le papier, il a vraiment tout pour plaire. C'est un bel homme, qui a l'air gentil même s'il est distant avec le monde, débrouillard et surtout mystérieux. Malgré lui, il fait tourner en bourrique les habitants de Lucky Harbor qui le surnomment “ beau gosse ” et qui veulent en savoir plus sur lui et sont à l'affût de la moindre information. C'est un ancien secouriste des forces spéciales de la marine et suite à une blessure, il est en ville depuis 6 mois pour sa convalescence.

J'aime beaucoup les habitants de Lucky Harbor, qui forment notre galerie de personnages secondaires. Nous les croisons de temps en temps, sans vraiment apprendre à les connaître mais il se dégage tout de même une atmosphère chaleureuse comme je les aime grâce à ces personnages.

En conclusion, ce quatrième tome de la saga « Lucky Harbor » ne fait certes pas partie de mes préféré, mais j'ai tout de même passé un bon moment. Le duo formé par Mallory et Ty m'a beaucoup fait sourire et ils m'ont attendrie tous les deux. Toutefois, à mon sens, l'intrigue souffre de certaines longueurs, ce qui m'a empêché de pleinement apprécier ce quatrième opus.

Je précise que vous pouvez lire ce quatrième tome sans avoir lu les trois premiers, car c'est un arc narratif totalement différent.

mercredi 17 janvier 2018

Les hommes du duc, tome 2 : Quand la passion l'emporte

Couverture Les hommes du duc, tome 2 : Quand la passion l'emporte
Les hommes du duc, tome 2 : Quand la passion l'emporte
de Sabrina Jeffries
Editeur : J'ai lu
Collection : Aventures et passions
Poche : 384 pages

Nouveau venu chez Manton Investigations, Victor Cale se voit confier une première mission qui le conduit à Edimbourg, où il doit enquêter sur une jolie veuve, joaillière, à qui un jeune aristocrate naïf a promis le mariage. Surprise, Mme Franke n'est autre qu'Isabella, son épouse ! Faussaire de génie, elle a subtilisé des bijoux de grande valeur avant de disparaître dans la nature dix ans plus tôt. Depuis, Victor rumine sa vengeance.
Aujourd'hui, il est bien décidé à confondre cette intrigante. Mais la jeune fille effacée d'antan est devenue une femme de tête sûre d'elle, dont la beauté sensuelle ne tarde pas à l'embraser...

  • Mon avis :
J'avais beaucoup aimé le premier tome de la saga « Oublions le passé », c'est donc tout naturellement que j'ai voulu lire la suite. Ai-je trouvé le deuxième tome aussi bien que le premier ? Malheureusement, mon bilan est plutôt mitigé.

L'intrigue de ce roman est, au départ, très bonne et prometteuse. Le récit devient soporifique, je me suis vraiment ennuyée une bonne partie de ma lecture. Pourtant, le cadre avait tout pour me plaire : une enquête de bijoux volés, une intrigue où l'héroïne se retrouve à devoir jouer un double jeu, ainsi qu'une romance particulière car le duo Victor/Isabella se connaît déjà. 
Habituellement, j'aime beaucoup les romances lorsque les couples ont déjà vécu une histoire, qu'ils se retrouvent séparés pour X raison, et qui finissent par se redécouvrir. Généralement, c'est plus intense, plus crédible, les sentiments sont amplifiés... Malheureusement, je n'ai rien ressenti de tout cela avec Isabella et Victor. Ce qui pose problème, étant donné que l'intrigue concernant l'enquête n'est pas aussi palpitante qu'espéré, et que l'auteur se concentre sur sa romance.
L'enquête de Victor est assez vite écourtée, tout comme le mystère qui entoure nos deux personnages. Leurs secrets nous sont rapidement révélés, si bien que l'on fini par s'ennuyer, étant donné que l'on n'a rien à découvrir.

Isabella est une jeune femme courageuse, déterminée et débrouillarde. L'auteure m'a touchée avec l'histoire personnelle de son héroïne. Isabella aime toujours Victor, ça se sent, et elle lui ouvre de nouveau peu à peu son coeur, malgré elle. Même si leur romance ne m'a pas transportée, j'ai quand même posé un regard attendri sur ces deux personnages.
L'histoire personnelle de Victor a été abordée dans le premier tome et je l'avais adorée. J'étais impatiente de le retrouver dans sa propre intrigue, et j'avoue être un peu déçue. Je l'imaginais autrement. Je l'ai trouvé assez effacé comme homme. Ce qui fait que, malgré sa tendresse évidente pour Isabella, je n'ai pas été spécialement charmée par son caractère.

En conclusion, « Quand la passion l'emporte » n'a pas su totalement me séduire. L'intrigue est très bonne au départ, mais je trouve qu'elle finit par s'essoufler et c'est dommage. Toutefois, je ne vais pas rester sur cette impression et je vais lire la suite, que j'ai déjà en ma possession.  Dans le prochain tome j'espère retrouver une histoire avec un peu plus de panache (comme dans le premier tome).

www.jailupourelle.com/